Les impressions et conseils de nos étudiants sur Nice et sur Idiom

Rencontrez

Anastasia a été notre étudiante pendant plusieurs mois…. Aujourd’hui elle donne ses conseils et ses impressions à nos prochains étudiants !

 

Anastasia, pourquoi as-tu choisi de venir à Nice ?

Pour échapper à l’hiver suisse (Anastasia a commencé son séjour en décembre dernier) j’ai choisi le sud de la France. J’hésitais entre Antibes et Nice, mais Nice était plus grande, comme j’allais rester plusieurs mois, et aussi plus accessible.

Quels sont tes conseils pour nos futurs étudiants ? Quelque chose qu’on ne trouve pas dans les guides touristiques…

Il faut apporter des vêtements pour toutes les saisons, au mois de mai il a plu tout le temps!

Sinon je conseille de visiter Eze village, c’est mon préféré. Il faut voir la rue Bonaparte c’est le quartier branché (à la mode) de Nice et le quartier de la Libération qui contraste avec les autres quartiers, c’est vraiment niçois avec des restaurants un peu cachés. Il faut se perdre dans les petites ruelles, c’est comme ça qu’on découvre des petites boutiques sympas ou des restaurants.

Qu’est-ce que Nice a de plus que les autres villes ?

L’apéro ! (rires)

La joie de vivre, les gens profitent du moindre rayon de soleil, même en hiver, pour manger ou boire un verre dehors. C’est très vivant. Et aussi l’atmosphère est tranquille, on prend le temps de faire les choses.

Et si jamais il pleut… ? Ce qui bien sûr n’arrive jamais !

On peut visiter le musée Chagall ou le musée Masséna. Faire du shopping dans les petites boutiques avec des choses très spéciales comme des bijoux, mais il faut se perdre pour les trouver ! Et bien sûr aller dans les cafés, les boulangeries et les pâtisseries. On peut s’asseoir dans un café avec un livre et c’est normal, on ne se sent pas gêné, ça j’ai beaucoup apprécié. En Suisse, c’est différent.

Et le soir, qu’est-ce que tu nous conseilles ?

Aller au restaurant et dans les bars de la vieille ville pour écouter de la musique live. Mon resto coup de cœur c’est la Cave du Fromager (rue Benoît Bunico, dans la vieille ville), un endroit romantique et très spécial. Tout est avec du fromage et les vins sont très bons mais si on n’aime pas le fromage on peut quand même trouver quelque chose à manger.

J’aime aussi quand on peut partager les plats comme la socca ou la pissaladière, les spécialités niçoises. On peut grignoter (=manger en petite quantité) ensemble.

Qu’est-ce qu’il faut ABSOLUMENT faire ?

Eze !! On est comme dans une autre époque avec les rues médiévales, tout est propre et très soigné. La vue du jardin exotique est magnifique ! Le jardin aussi est intéressant avec ses cactus hyper vieux. On peut aussi aller aux iles de Lérins pour une journée (en face de Cannes) et faire un pique-nique.

Il faut prendre le temps de faire des petites excursions, visiter Antibes et Cannes ou faire une randonnée dans les montagnes si on prend le train des Pignes.

A Nice, il faut bien sûr se promener sur la Promenade des Anglais et monter sur la colline du château pour voir la vue. Je conseille aussi un apéro au Waka Bar ou à la Movida pour la vue sur la mer. Il faut se perdre dans la vieille ville, c’est pas grave si on ne sait pas où on est.

Et à propos de notre école ?

J’ai apprécié que les groupes soient petits et que les étudiants soient tous des adultes. C’est dommage parce qu’il y avait un peu trop de Suisses et pas beaucoup d’autres nationalités. Les profs sont super, elles sont engagées avec beaucoup d’expérience et de professionnalisme.

Tu as préparé 2 examens de français dans notre école, quels conseils donnerais-tu aux étudiants qui souhaitent passer un examen en français ?

Il faut vraiment prendre son temps pour la préparation (Anastasia a suivi notre programme Exam Preparation Courses pendant plusieurs semaines), 1 ou 2 semaines ça ne suffit vraiment pas. Même si on a un bon niveau de français, il y a des règles à respecter, des expressions à utiliser et ça on ne peut pas le connaitre avant. Il ne faut pas trop stresser et prendre son temps !

Un roman court sur mes expériences à l’école – par Stephen (version non censurée).

couverture stephen

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                      Nice, le 14 mai 2018

Chères Aurélie et Laurence,

 

Au cas où vous vous attendriez à une évaluation de mes professeures de français…

Anne Laure :                Cours de communication

Niveau de langue – soutenu

Note : 20/20

J’ai bien apprécié les deux semaines que j’ai passées avec Anne-Laure. Elle est gentille, bien organisée et n’a pas hésité à corriger mes erreurs. Tout cela m’a permis de faire des progrès à l’oral.

Pourtant j’ai failli enlever un point ou deux de son score car un jour elle est arrivée en classe avec une petite mèche de cheveux qui partait aux quatre vents et ça me distrayait énormément pendant une heure et demie. Ce jour-là, j’ai manqué de prendre note de plusieurs mots de vocabulaire à cause de cette mèche errante.

Que cela ne se reproduise pas en 2020 !

 

Elsa :                                  Cours de communication

Niveau de langue – familier et soutenu qui vous mettra à l’aise dans toute situation de la vie quotidienne

Note : 20/20

Elsa est une femme prolixe et politiquement engagée. Pour son âge, elle possède une vaste connaissance du monde qui l’entoure et ceci lui permet de discuter de manière intelligente de divers sujets avec des interlocuteurs âgés. Au cours des deux semaines que j’ai passées avec elle, mon vocabulaire a pris son essor. Grâce à Elsa, j’ai bien l’impression de comprendre tout ce que disent les gens autour de moi. Qui aurait cru qu’un vieux plouc pourrait si bien s’entendre avec une jeune femme très « roots ».

J’avoue volontiers que je l’aime bien.

Un jour quand je serai de retour dans les parages, j’inviterai Elsa et son petit ami Rémi à jouer au Molkky sur la Coulée verte où nous boirons de la bière bio.

 

Mona :                               Cours de grammaire

Niveau de langue- toujours tip-top, surtout le vendredi

Note : 20/20

Il faut dire dès le début qu’on n’est pas là pour rigoler dans ce cours de grammaire. Si vous ne me croyez pas, vous l’apprendrez bien vite. Peu de gens le savent et peut-être encore moins le croiraient, mais cette femme est une des professeures les plus sérieuses de toute l’école. Si vous êtes dans sa classe, vous y êtes pour travailler et pour apprendre, sachez-le ! Pas question de vous distraire, pas question de déconner à pleins tubes. Il faut se tenir à carreau. Et si vous vous en plaignez, elle s’en bat les couilles ce qui n’est pas facile pour une femme (Que Claire me pardonne cette expression vulgaire.)

Si vous êtes capables de vous plier à la discipline de « la Dame de fer » vous serez bien capables de maîtriser, voire dompter, une bonne partie de la grammaire française. Pour reprendre en partie une phrase de GCM (Grand Corps Malade), j’aimerais remercier cette « femme formidable » pour tout ce qu’elle m’a apporté au cours des quatre dernières semaines.

 

Sihame :                           Cours de vocabulaire

Niveau de langue : hors-échelle

Note : 20/20

Comme disaient les Romains « Par Toutatis », que devrais-je dire à propos de cette jeune femme ? Elle mérite bien une évaluation dithyrambique, mais j’ai bien peur qu’elle ait les chevilles qui enflent. Alors, une évaluation mirobolante suffira je crois, car il va de soi qu’elle est une professeure qui ne sera jamais considérée in partibus infidelium par qui que ce soit dans l’administration.

Je vous dirai, sans ambages, que pour expliquer la signification d’une nouvelle expression ou un nouveau mot, elle est incollable. Fritz me rejoint tout à fait et il y a bien d’autres qui partagent cette opinion.

Pour ceux qui ont des réserves, qui hésitent un peu parce que ses méthodes pour maintenir la discipline en classe sont indéniablement controversées, je vous dis qu’est ce qu’une petite frite contre la possibilité d’enrichir votre vocabulaire jusqu’au point ou vous feriez un tabac la prochaine fois que vous serez invité(es) pour dîner chez Emmanuel et Brigitte. Alors du courage, cher(es) ami(es), inscrivez-vous à ce cours.

 

Pour clôturer ce radotage, je vous remercie, Aurélie et Laurence, de m’avoir accueilli de nouveau dans votre école.

Bien cordialement,

 Stephen Lefilou.

Les conseils de notre super étudiante Sonja!

témoignage

Sonja est notre étudiante depuis plusieurs mois….

Aujourd’hui elle nous donne ses conseils et ses impressions

sur Nice et sur Idiom!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sonja, pourquoi tu as choisi  de venir à Nice ?

Pour la mer ! J’aime beaucoup la ville, aussi pour le choix des restaurants, des musées. Nice offre beaucoup de possibilités, on peut faire de nombreuses excursions.

 

Quels sont tes conseils pour nos futurs étudiants ? Quelque chose qu’on ne trouve pas dans les guides touristiques…

Se balader au parc Saint Philippe (Parc Estienne d’Orves) et aller voir l’olivier millénaire. Aussi le quartier de Cimiez, le monastère et ses jardins et la belle vue sur la ville. Le mont Boron et ses villas magnifiques, le quartier très niçois du port et bien sûr la colline du château.

 

Qu’est ce que Nice a de plus que les autres villes ?

Il y a beaucoup de choses à faire autour de la ville, on peut visiter beaucoup de choses Antibes, Saint Jean Cap Ferrat, Saint Paul de Vence. Tout est vraiment facile et accessible, il suffit de prendre le train pour aller visiter les autres villes aux alentours. Il y a aussi beaucoup d’événements selon les périodes et même en hiver, comme le Carnaval ou la Fête des Citrons à Menton. Et bien sûr il y a le soleil !

 

Et si jamais il pleut… ?

On peut visiter le musée Chagall ou le musée Matisse. Il y a souvent de belles expositions comme l’exposition sur les vieilles photos de Giletta (au musée Masséna)

 

Et le soir, qu’est ce que tu nous conseilles ?

Le soir il y a beaucoup de restaurants avec des nourritures différentes : niçois bien sûr mais aussi italien, indien, libanais, des fruits de mer ou du poisson… On peut aussi aller danser au Skapko bar, ou aller boire un verre dans la vieille ville.

 

Qu’est ce qu’il faut ABSOLUMENT faire ?

Prendre un café gourmand (un café avec un assortiment de petits desserts) ou un vin gourmand selon l’heure de la journée (rires) !!

Manger une socca, aller au marché de la Libération et manger un Pan Bagnat au Kiosque Tintin.

Il faut aussi faire une balade en vélo bleu (les vélos en libre service dans toute la ville) au bord de mer jusqu’à Cagnes sur Mer.

 

Et à propos de notre école ?

L’école Idiom c’est comme une grande famille, tout le monde se connait, tout le monde se parle et on a toujours le temps pour répondre à nos questions. Les classes sont petites et on peut bien apprendre. Ça me plait que de nouveaux étudiants arrivent chaque semaine. Et le fait d’avoir 3 professeurs différents par jour est aussi super.

Je suis très contente de l’école et  je reviendrai  peut être!

 

En conclusion… ?

Les niçois sont vraiment des gens sympathiques, on peut parler avec eux même si on ne parle pas très bien français. Je parle avec mes voisins (Sonja loue un appartement dans le quartier du port), les gens au café, au restaurant… vous avez vraiment le contact facile !