Et maintenant vous en savez plus: former les adverbes en « ment »

couverture-mona-sihame-helene

Comment former un adverbe en –ment ?

 

  • Les adverbes terminés par –ment sont généralement formés à partir de l’adjectif au féminin

Grand → grande → grandement

Joyeux → joyeuse → joyeusement

  • Les adjectifs sans féminin se forment directement en rajoutant –ment

Facile → facilement

Simple → simplement

  • Les adjectifs se terminant par i / u / é se forment en rajoutant directement –ment (sans passer par le féminin)

Poli → poliment

Absolu → absolument

Obstiné → obstinément

  • Les adjectifs se terminant par –ant deviennent – amment et ceux terminant par –ent deviennent

–emment

Brillant → brillamment

Intelligent → intelligemment

  • Certains adjectifs au féminin transforment le –e final en –é

Énorme → énormément

Précis → précisément

  • Quelques exceptions

Gentil → gentiment

Gai → gaiement

Bref → brièvement

 

Allez à votre tour!!

Calme → ………

Patient →………

Doux →……….

Infini →…………..

Et voilà, maintenant vous en savez plus!

Les verbes de cause conséquence

les verbes de cause et de conséquence en français

Si vous allez passer le Delf ou le Dalf, ou si vous devez préparer une présentation pour une réunion, il est toujours utile de savoir exprimer la cause et la conséquence pour décrire une situation sous tous ses aspects.

Voici donc une vingtaine de verbes qui vous aideront à expliquer un phénomène ou une décision et ses conséquences, positives ou négatives.

Pour parler de l’origine d’un phénomène ou d’une décision :

Si vous désirez préciser comment un phénomène s’est développé, d’où vient son origine, vous pourrez utiliser les verbes suivants:

  • motiver : ici on recherche vraiment les intentions ou les raisons qui ont expliqué une décision ou une action

Cette décision a été motivée par une volonté de relancer les ventes.

A votre avis qu’est ce qui a motivé sa décision?

  • attribuer quelque chose à quelque chose ou quelqu’un : on ne parle plus des motivations, des désirs derrière une décision mais on essaie plus de désigner la cause exacte qui  a provoqué cette situation

A quoi peut-on attribuer sa réaction?

Cette réaction est à attribuer à son manque de confiance en lui.

  • être dû à : un synonyme de « s’explique par »

Ce phénomène est dû à la montée du chômage.

  • résulter de : lorsqu’on veut insister sur tout le phénomène qui a entrainé telle ou telle situation

Cette baisse des ventes résulte de la hausse du coût des matières premières.

Pour expliquer les conséquences, le résultat :

  • entrainer : un verbe qui exprime une conséquence directe

La montée des températures entraine une fonte des glaces

  • provoquer : un peu plus fort qu’entrainer

Le mauvais temps a provoqué de nombreux dommages sur la ligne de train.

  • causer : qui produit un problème

Les grèves de train ont causé des embouteillages en ville.

  • pousser : qui stimule quelqu’un à prendre certaines décisions. A un sens plutôt passif puisque la personne agit seulement parce que c’est la situation qui « l’oblige » à prendre cette décision.

La crise économique pousse les entreprises à licencier.

Pour parler de causes positives :

  • conduire : un processus qui vous amène à prendre une décision

Cette expérience m’a conduite à vouloir changer de travail.

  • amener quelqu’un à faire quelque chose : un évènement qui a pour conséquence tel ou tel effet

C’est ce qui m’a amené à vouloir donner une nouvelle impulsion à mon travail, en m’orientant plus vers le relationnel.

  • inciter quelqu’un à faire quelque chose : influencer quelqu’un

Son licenciement l’a incité à monter sa propre entreprise.

Pour parler de causes négatives :

  • empêcher : ne pas autoriser une situation

Le brouillard a empêché les avions de décoller

  • contraindre : une situation qui nous oblige à faire quelque chose

La baisse du chiffre d’affaire a contraint l’entreprise à réduire ses effectifs.

  • abîmer, endommager : ce qui entraine une dégradation

La tempête a endommagé de nombreuses maisons et de nombreux bâtiments.

L’accident a abîmé la voiture.

  • perturber : ce qui gêne le fonctionnement normal

La grève a perturbé la circulation des trains.

  • dérégler : quand quelque-chose perd le contrôle

La pollution et les activités humaines dérègle le climat.

  • aggraver : qui rend plus pénible, plus grave

Plus il parle et plus il aggrave sa situation.

Pour parler de conséquences positives :

  • favoriser : qui rend plus facile

Ces mesures favorisent le commerce.

  • améliorer : qui rend meilleur, qui augmente les qualités

Les travaux ont amélioré l’appartement.

  • faciliter :  qui rend plus facile

Les séjours linguistiques en immersion complète facilitent l’apprentissage des langues.

  • contribuer à : qui permet de rendre quelque chose réalisable

Les nombreux parcs de la ville contribuent à rendre la ville plus agréable.

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

20 expressions pour utiliser le subjonctif comme un français

20 expressions avec le subjonctif

20 expressions pour utiliser le subjonctif!

Ah le subjonctif! Ce temps si compliqué qui fait peur à tout le monde. Malheureusement ce n’est pas un snobisme de la langue française. Dès le niveau intermédiaire, il faut que vous l’utilisiez parce qu’il fait partie du français de tous les jours.

Pour l’utiliser comme un francophone et impressionner les Français, voici 20 expressions à mémoriser, qui se construisent avec le subjonctif, et que vous pourrez utiliser dans la conversation avec les francophone.

1. Je voudrais que tu viennes avec moi chez Marc.

2. J’aimerais bien qu’on aille en Croatie cet été.

3. Il faut absolument que j’aille chez le coiffeur!

4. Je suis heureuse que tu ais pu venir!

5. Je suis contente que tu viennes avec nous!

6. Ça me fait vraiment plaisir que vous ayez pu venir.

7. J’apprécie qu’il fasse tous ces efforts.

8. Je suis désolé que ça ne t’ait pas plu.

9. Je suis triste qu’il parte.

10. Je suis déçue qu’on ne puisse pas partir tous ensemble.

11. C’est dommage que ce soit annulé.

12. Je suis surprise qu’il ne t’ait pas encore répondu.

13. Ça m’étonne qu’il ait réagi comme ça.

14. Ça m’énerve qu’elle réagisse comme ça.

15. J’en ai marre que mes voisins fassent du bruit!

16. J’ai peur qu’il ne puisse pas venir.

17. Je ne crois pas que ça soit possible.

18. Je ne pense pas que ce soit une bonne idée.

19. Il est possible qu’on vienne vous voir en août.

20. Je ne suis pas sûre qu’on puisse venir.

20 expressions avec le subjonctif

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer