Les impressions et conseils de nos étudiants sur Nice et sur Idiom

Rencontrez

Anastasia a été notre étudiante pendant plusieurs mois…. Aujourd’hui elle donne ses conseils et ses impressions à nos prochains étudiants !

 

Anastasia, pourquoi as-tu choisi de venir à Nice ?

Pour échapper à l’hiver suisse (Anastasia a commencé son séjour en décembre dernier) j’ai choisi le sud de la France. J’hésitais entre Antibes et Nice, mais Nice était plus grande, comme j’allais rester plusieurs mois, et aussi plus accessible.

Quels sont tes conseils pour nos futurs étudiants ? Quelque chose qu’on ne trouve pas dans les guides touristiques…

Il faut apporter des vêtements pour toutes les saisons, au mois de mai il a plu tout le temps!

Sinon je conseille de visiter Eze village, c’est mon préféré. Il faut voir la rue Bonaparte c’est le quartier branché (à la mode) de Nice et le quartier de la Libération qui contraste avec les autres quartiers, c’est vraiment niçois avec des restaurants un peu cachés. Il faut se perdre dans les petites ruelles, c’est comme ça qu’on découvre des petites boutiques sympas ou des restaurants.

Qu’est-ce que Nice a de plus que les autres villes ?

L’apéro ! (rires)

La joie de vivre, les gens profitent du moindre rayon de soleil, même en hiver, pour manger ou boire un verre dehors. C’est très vivant. Et aussi l’atmosphère est tranquille, on prend le temps de faire les choses.

Et si jamais il pleut… ? Ce qui bien sûr n’arrive jamais !

On peut visiter le musée Chagall ou le musée Masséna. Faire du shopping dans les petites boutiques avec des choses très spéciales comme des bijoux, mais il faut se perdre pour les trouver ! Et bien sûr aller dans les cafés, les boulangeries et les pâtisseries. On peut s’asseoir dans un café avec un livre et c’est normal, on ne se sent pas gêné, ça j’ai beaucoup apprécié. En Suisse, c’est différent.

Et le soir, qu’est-ce que tu nous conseilles ?

Aller au restaurant et dans les bars de la vieille ville pour écouter de la musique live. Mon resto coup de cœur c’est la Cave du Fromager (rue Benoît Bunico, dans la vieille ville), un endroit romantique et très spécial. Tout est avec du fromage et les vins sont très bons mais si on n’aime pas le fromage on peut quand même trouver quelque chose à manger.

J’aime aussi quand on peut partager les plats comme la socca ou la pissaladière, les spécialités niçoises. On peut grignoter (=manger en petite quantité) ensemble.

Qu’est-ce qu’il faut ABSOLUMENT faire ?

Eze !! On est comme dans une autre époque avec les rues médiévales, tout est propre et très soigné. La vue du jardin exotique est magnifique ! Le jardin aussi est intéressant avec ses cactus hyper vieux. On peut aussi aller aux iles de Lérins pour une journée (en face de Cannes) et faire un pique-nique.

Il faut prendre le temps de faire des petites excursions, visiter Antibes et Cannes ou faire une randonnée dans les montagnes si on prend le train des Pignes.

A Nice, il faut bien sûr se promener sur la Promenade des Anglais et monter sur la colline du château pour voir la vue. Je conseille aussi un apéro au Waka Bar ou à la Movida pour la vue sur la mer. Il faut se perdre dans la vieille ville, c’est pas grave si on ne sait pas où on est.

Et à propos de notre école ?

J’ai apprécié que les groupes soient petits et que les étudiants soient tous des adultes. C’est dommage parce qu’il y avait un peu trop de Suisses et pas beaucoup d’autres nationalités. Les profs sont super, elles sont engagées avec beaucoup d’expérience et de professionnalisme.

Tu as préparé 2 examens de français dans notre école, quels conseils donnerais-tu aux étudiants qui souhaitent passer un examen en français ?

Il faut vraiment prendre son temps pour la préparation (Anastasia a suivi notre programme Exam Preparation Courses pendant plusieurs semaines), 1 ou 2 semaines ça ne suffit vraiment pas. Même si on a un bon niveau de français, il y a des règles à respecter, des expressions à utiliser et ça on ne peut pas le connaitre avant. Il ne faut pas trop stresser et prendre son temps !

Rencontrez l’équipe d’Idiom: Elsa

elsa Rencontrez l’équipe d’Idiom: Elsa

Elsa est la plus gourmande de nos professeurs, elle est aussi toujours de bonne humeur ! Voici une petite interview pour apprendre à la connaître…

- Pourquoi as-tu décidé de travailler dans le domaine du français pour étrangers?

J’aime aider les autres à apprendre ma langue et à comprendre ma culture. C’est toujours agréable de faire découvrir la culture française autour d’un bon verre de vin ! Je trouve également super d’avoir la possibilité de voyager grâce à mon métier.

- Quelle est la difficulté selon toi quand on veut apprendre une langue étrangère?

On essaie toujours de traduire de sa langue maternelle vers la langue d’apprentissage, mais c’est plutôt contre-productif. Il faut vraiment essayer de se « libérer » le cerveau et de se concentrer sur le sens général.

- Comme professeur, qu’est-ce que tu aimes dans l’enseignement?

J’adore le fait d’échanger avec de nouveaux élèves et de découvrir d’autres cultures. C’est aussi très gratifiant quand les étudiants réussissent à se débrouiller seuls dans la vie réelle et qu’ils nous remercient pour la qualité de notre enseignement (je précise d’ailleurs que j’aime le chocolat et le vin rouge).

- Qu’est-ce que c’est un bon prof pour toi?

Un bon prof c’est quelqu’un qui sait s’adapter aux difficultés de chaque élève, qui se met à son niveau (à sa place) et qui prend le temps d’expliquer clairement les choses.

- On va passer à des questions un peu plus légères. Est-ce que tu as un secret le matin pour avoir la pêche au premier cours à 8h00?

Il faut prendre un petit-déjeuner complet pour être en forme : des œufs, des toasts avec de la confiture, un peu de salade pour les légumes, un grand café pour avoir la patate et un gros câlin pour la tendresse (rires).

- Quel est ton livre de chevet (le livre que tu es en train de lire en ce moment) ?

Je lis actuellement Une autre histoire de la Renaissance, mais je n’ai pas dépassé les 30 pages, parce que c’est un sujet assez complexe et trop sérieux pour l’été. Je pense donc me pencher sur la relecture d’un bon Fred Vargas, la papesse du polar français !

- Et quel est le pays que tu voudrais absolument visiter?

L’Inde, pour le choc culturel ! Ce pays est un mélange d’histoires, de cultures et de religions que j’aimerais découvrir.

- Parlons un peu de Nice maintenant. Qu’est-ce que nos étudiants devront absolument faire dans la région quand ils viendront suivre leur cours chez Idiom?

Je vous conseille absolument de faire le tour de Saint-Jean-Cap-Ferrat : les paysages sont magnifiques et si vous avez de la chance, vous serez le seul à en profiter ! Une randonnée dans la vallée des Merveilles (un parc naturel à 2 heures de voiture de Nice), un peu plus sportif mais tout aussi sympa.

- Et qu’est-ce que tu conseilles de ramener de Nice?

De la farine de pois chiches pour pouvoir faire de la Socca (la célèbre spécialité niçoise) à la maison.

 

 

On connait la chanson: Bigflo et Oli – Dommage

I can't say I dowithout you!Dans cette rubrique, nous vous ferons découvrir un de nos coups de cœur musicaux pour vous faire apprendre le français en musique. Et aujourd’hui, une chanson souvent utilisée en classe par nos professeures pour réviser par exemple le conditionnel passé !

Bigflo et Oli est un groupe de hip-hop français, originaire de Toulouse.

Cette chanson, Dommage, est coécrite par Stromae, elle est extraite de l’album La Vraie Vie, sorti en 2017.

Dommage a été récompensée de la Victoire de la chanson originale de l’année 2018.

La chanson  évoque quatre personnages ayant chacun un couplet sur leur histoire.

Vous trouverez ci-dessous les paroles de la chanson, mais attention 5 mots ont été effacés, saurez -vous les retrouver ?

 

Bigflo et Oli – Dommage

 

Louis prend son bus, comme tous les matins
Il croisa cette même fille, avec son doux………
Qu’elle vienne lui parler, il espère tous les jours
Ce qu’il ressent au fond d’lui, c’est ce qu’on appelle l’amour
Mais Louis, il est timide et elle, elle est si belle
Il ne veux pas y aller, il est collé au fond d’son siège
Une fois elle lui a souri quand elle est descendue
Et depuis ce jour là, il ne l’a jamais revue

Ah il aurait dû y aller, il aurait dû le faire, crois-moi
On a tous dit « ah c’est dommage, ah c’est dommage, c’est p’t’être la dernière fois »

 

Yasmine a une belle voix, elle sait qu’elle est douée
Dans la……….. de sa vie, la musique est sa bouée
Face à sa mélodie, le monde est à ses pieds
Mais son père lui répétait « trouve-toi un vrai métier »
Parfois elle s’imagine sous la lumière des projecteurs
Sur la scène à recevoir les compliments et les jets de fleurs
Mais Yasmine est rouillée, coincée dans la routine
Ça lui arrive de chanter quand elle travaille à l’usine

Ah elle aurait dû y aller, elle aurait dû le faire, crois-moi
On a tous dit « ah c’est dommage, ah c’est dommage, c’est p’t’être la dernière fois »
Elle aurait dû y aller, elle aurait dû le faire, crois-moi
On a tous dit « ah c’est dommage, ah c’est dommage, c’est p’t’être la dernière fois »

 

Diego est affalé au fond du canapé
Il engueule son p’tit frère quand il passe devant la télé
Ses amis sont sortis, il ne les a pas suivi
Comme souvent seul, la…….. viendra lui tenir compagnie
Diego est triste, il ne veut rien faire de sa nuit
Il déprime de ne pas trouver la femme de sa …….
Mais mon pauvre Diego, tu t’es tellement trompé
C’était à cette soirée que t’allais la rencontrer

Ah il aurait dû y aller, il aurait dû le faire, crois-moi
On a tous dit « ah c’est dommage, ah c’est dommage, c’est p’t’être la dernière fois »

 

Pauline elle est discrète, elle oublie qu’elle est belle
Elle a sur tout le corps des taches de la couleur du ciel
Son mari rentre bientôt, elle veut même pas y penser
Quand il lui prend le bras, c’est pas pour la faire danser
Elle repense à la mairie, cette décision qu’elle a prise
À cet après-midi où elle avait fait sa ……..
Elle avait un avenir, un fils à élever.
Après la dernière danse, elle s’est pas relevée

Ah elle aurait dû y aller, elle aurait dû le faire, crois-moi
On a tous dit « ah c’est dommage, ah c’est dommage, c’est p’t’être la dernière fois »
On a tous dit « ah c’est dommage, ah c’est dommage, ah c’est dommage, ah c’est dommage »
« Ah c’est dommage, ah c’est dommage, ah c’est dommage, ah c’est dommage »

Elle aurait dû y aller, elle aurait dû le faire, crois-moi
On a tous dit « ah c’est dommage, ah c’est dommage, c’est p’t’être la dernière fois »
Elle aurait dû y aller, elle aurait dû le faire, crois-moi
On a tous dit « ah c’est dommage, ah c’est dommage, c’est p’t’être la dernière fois »

Elle aurait dû y aller, elle aurait dû le faire, crois-moi
On a tous dit « ah c’est dommage, ah c’est dommage, c’est p’t’être la dernière fois »
Vaut mieux vivre avec des remords qu’avec des regrets
Vaut mieux vivre avec des remords qu’avec des regrets
Vaut mieux vivre avec des remords qu’avec des regrets
Vaut mieux vivre avec des remords, c’est ça le secret

 

Alors avez-vous retrouvé les mots manquants????