On connaît la chanson: Mamere – Eddy de Pretto

I can't say I dowithout you!On connaît la chanson : Mamere – Eddy de Pretto

 

Eddy de Pretto est un jeune auteur-compositeur-interprète français dont tout le monde parle!

Dans son premier album intitulé “Cure”, sorti en 2018, il parle de ses sentiments entre provocation, confiance en soi, fragilité et remise en question. Il aborde des thèmes difficiles comme la relation avec sa mère, l’identité sexuelle ou la virilité. Le chanteur a une volonté de tout raconter, quitte à blesser, très talentueux, il porte une attention particulière aux mots, à leur sonorité et à leur sens.

Dans la chanson Mamere, Eddy de Pretto s’inspire de son histoire personnelle. Il questionne sa mère sur son manque de tendresse et sa dureté. Voici les explications qu’il donne sur cette chanson :

 

“Mamere est un texte écrit du point de vue d’un enfant. C’est moi petit qui demanderais à ma mère de me donner les clés, les secrets, les chemins pour arriver à m’ouvrir aux autres, à accepter une part de sensibilité, de tendresse. Je lui demande comment faire et comment elle a fait pour ne jamais me montrer tout cela.

Ça accuse beaucoup. Il y a quelque chose d’un procès. J’avais envie de dire avec toute la maladresse, toute la sincérité et toute la brutalité possibles à ma mère : ‘Comment t’as pu faire pour être si imperméable à la tendresse ? Donne-moi les clés pour que ce soit plus facile, pour que je ne fasse pas exactement comme toi.’

Son attitude m’a forgé une énorme carapace vis-à-vis des autres. Ma mère n’a jamais su gérer l’affection. Elle avait toujours peur d’abandonner son autorité devant un fils un peu débordant, pour s’adonner à la tendresse. Elle restait un peu étanche et fière, le type de mère qui tient le truc de l’éducation.”

Propos recueillis par Sophie Laroche sur le site Konbini.com.

Voici la vidéo de la chanson et les paroles, bonne écoute!

 

“Mamere”

Sais-tu ce que tu as fait ?
Tu m’as rendu fort avare
Mes émotions sont en pack
Et tu les castres sans que tu saches
À force de rien laisser paraître
Bah tu les as même mis en cage
À coups de clés bien trop discrètes
Qui n’enferment que ta forte face
Dis-moi ce que tu as fait

De ce que je ne sais défaire
De tous ces petits nœuds trop graves
Qui me pèsent le cœur kilogramme
Promis un jour je serai moins laid
Si seulement j’avais bu ton lait
Peut-être m’aurait-il fait des lacs
De larmes et de baisers en vrac
Dis-moi ce que tu as fait
Mamere Mamere
Tu m’as rendu moins bavard
T’as fait de mes élans des impasses
Devant l’amour je suis ignare
Mamere Mamere
Cette sensation d’être tout bizarre
Face à ces gens aux bras ouverts
Qui me foutent le ventre en tache
Et qui me sèment un grand bazar
Dis-moi ce que tu as fait
Mamere Mamere
Pour que je reste dur comme fer
Avec ce cœur figé de laque
Mais est-ce à cause de tes impacts ?
Ou peut-être de tes défaites ?
Dont t’as perdu le mot de passe

Avec tes restes de colère
Que tu m’as posé dans mon sac
Je garde tout près du thorax
Et je me guinde comme un gang
Pour me protéger de ces crasses
Qui me reviennent comme des boomerangs
Promis un jour je saurai le faire
Te dire ô combien, sans se taire
Mais pour l’instant je fais le fier
Imperméable comme ton grand air
Promis un jour je saurai le faire
Te dire ô combien, sans se taire

Mais pour l’instant je fais le fier
Imperméable comme ton grand air
Non non
Relève-toi et attends
Ta relève est là
Console la peine que tu gardes en toi
T’es plus trop belle quand t’es au plus bas …..Non non
Oublions tout et attends
Tu ne tiens plus debout
Retrouve ta fougue et tous tes bijoux
Tu brilles de mille feux quand t’es pas à genoux

Ma belle, ma belle
Promis un jour j’y arriverai
Promis un jour j’y arriverai
À te regarder tout simplement
Sans en vouloir à la terre entière
Un jour je t’appellerai Maman

 

Do you know this song? Comme ils disent – Charles Aznavour

aznavour!En ce mois d’octobre 2018, la chanson française a perdu un grand Monsieur, Charles Aznavour. Alors une fois n’est pas coutume, on a décidé de vous présenter une chanson de 1972, patrimoine de notre « Variété Française ».

Comme ils disent sort en 1972 et aborde le thème de l’homosexualité. Charles Aznavour réussit à parler d’un sujet tabou sans se moquer, et en racontant le quotidien de la communauté gay de l’époque. Pour cela il se met dans la peau d’un homosexuel le temps d’une chanson, et chante leurs conditions de vie à l’époque. Trois couplets, chargés d’émotion, racontent les paradoxes, les misères et les joies de son personnage.

 

Au premier couplet, il vit “seul avec maman”, il parle de ses plaisirs quotidiens, limités à son domicile. Puis Aznavour nous surprend avec son “vrai métier” qu’il exerce “la nuit”, en tant “qu’artiste travesti”. Le chanteur dévoile la double vie que pouvait mener la communauté gay de l’époque dans les soirées, les cabarets, les théâtres.

Le deuxième couplet parle des moqueries et des persécutions. Il parle des “attardés” qui “gesticulent et parlent fort” pour se moquer. Mais même si le personnage d’Aznavour (inspiré par son chauffeur, secrétaire et ami décorateur, Androuchka) trouve que ces “pauvres fous” se “couvrent de ridicule”, il en souffre malgré tout car il reconnaît à la fin de ce couplet que leurs moqueries sont “vraies”.

Aznavour a eu l’intelligence de créer un personnage complexe: il a le courage de s’assumer mais souffre de ne pas être accepté par les autres.

Aznavour raconte cette anecdote au journal Figaro sur la première fois qu’il a chanté “Comme ils disent” devant des amis homosexuels: “Ça a jeté un froid. Puis on m’a demandé qui allait chanter ça. J’ai répondu: ‘moi’. Nouveau silence. Puis quelqu’un s’est inquiété de savoir si je ferais une annonce. Vous m’imaginez annonçant sur scène que je vais me mettre à la place d’un homosexuel, alors que je ne le suis pas ? Il n’était pas question de reculer!”.

Alors voici la chanson et les paroles. Bonne écoute !

 

J’habite seul avec maman
Dans un très vieil appartement
Rue Sarasate
J’ai pour me tenir compagnie
Une tortue, deux canaris
Et une chatte

Pour laisser maman reposer
Très souvent je fais le marché
Et la cuisine
Je range, je lave, j’essuie
À l’occasion je pique aussi
À la machine

Le travail ne me fait pas peur
Je suis un peu décorateur
Un peu styliste
Mais mon vrai métier
C’est la nuit
Où je l’exerce travesti
Je suis artiste

J’ai un numéro très spécial
Qui finit a nu intégral
Après strip-tease
Et dans la salle je vois que
Les mâles n’en croient pas leurs yeux
Je suis un homme, oh!
Comme ils disent

Vers les trois heures du matin
On va manger entre copains
De tous les sexes
Dans un quelconque bar-tabac
Et là, on s’en donne a cœur joie
Et sans complexes
On déballe des vérités
Sur des gens qu’on a dans le nez
On les lapide
Mais on le fait avec humour
Enrobé dans des calembours
Mouillés d’acide

On rencontre des attardés
Qui pour épater leur tablée
Marchent et ondulent
Singeant ce qu’ils croient être nous
Et se couvrent, les pauvres fous
De ridicule

Ça gesticule et parle fort
Ça joue les divas, les ténors
De la bêtise
Moi, les lazzis, les quolibets
Me laissent froid, puisque c’est vrai
Je suis un homme, oh!
Comme ils disent

À l’heure où naît un jour nouveau
Je rentre retrouver mon lot
De solitude
J’ôte mes cils et mes cheveux
Comme un pauvre clown malheureux
De lassitude

Je me couche mais ne dors pas
Je pense à mes amours sans joie
Si dérisoires
À ce garçon beau comme un dieu
Qui sans rien faire a mis le feu
À ma mémoire
Ma bouche n’osera jamais
Lui avouer mon doux secret
Mon tendre drame
Car l’objet de tous mes tourments
Passe le plus clair de son temps
Au lits des femmes

Nul n’a le droit en vérité
De me blâmer, de me juger
Et je précise
Que c’est bien la nature qui
Est seule responsable si
Je suis un homme, oh!
Comme ils disent

 

Let’s learn in rythm : Capitaine Haddock, Leeroy et Tété

capitaine-haddock-couvertureEvery month we will present  you one of our musical crush to help you learn french in music.

Aujourd’hui, écoutons la chanson “Capitaine Haddock” interprétée en duo par Leeroy et Tété.

Leeroy est un rappeur français d’origine marocaine qui a commencé sa carrière musicale dans le collectif hip hop du Saïa Super Crew. Ayant entamé une carrière solo depuis 2007, il s’annonce comme les chanteurs à suivre de cette année. Avec son nouvel album de cette année, il semble avoir trouvé son style et conquis les critiques et le public. Alliant le rap à des mélodies pop plus douces, il présente ici des chansons au texte très bien écrit, avec un brin d’humour réjouissant.

capitaine-haddock-insultantNous vous présentons aujourd’hui la chanson “Capitaine Haddock” qui s’inspire bien sûr du célèbre personnage de la Bande dessinée de Hergé, Tintin. Le capitaine Haddock de Hergé, c’est un marin, un vieux loup de mer qui râle et qui jure volontiers mais qui a le cœur sur la main. Il a une petite faiblesse : l’alcool! Le personnage de la chanson est un peu similaire : lui aussi jure tout seul, assis à son comptoir de bar (on retrouve l’expression préférée du personnage de Tintin : “mille tonnerres!”), cachant sa tristesse dans l’alcool. Un beau duo au texte intéressant et à la mélodie qui séduit.

Vous trouverez les paroles en bas de la chanson.

Bonne écoute à tous!

 

capitainehaddock-paroles