Et maintenant vous en savez plus…

Luminita_Et maintenantDans notre rubrique « Et maintenant vous en savez plus… »,  nos professeurs vous expliquent des difficultés grammaticales et orthographiques, des expressions (typiquement) françaises…

Bonne (petite) leçon!!

Aujourd’hui faisons le point sur la différence entre « ça » et « il est »!

« Ça »

« ça » est neutre mais renvoie quand même à un sujet identifiable.

Quand on dit  » ça sent vraiment bon », on parle d’un gâteau ou d’un plat qui est près de nous

L’expression « ça m’énerve » fait aussi référence à une situation précise dont je viens de parler :

Elle n’écoute jamais quand je parle! ça m’énerve!!!!

On peut aussi utiliser « ça/c’est » dans des expressions figées :

Ça marche?/Ça roule?

C’est clair!

C’est génial!

Si j’utilise « il » dans ces phrases, je parle à chaque fois d’un homme ou d’un objet masculin :

« Il m’énerve », il = mon copain, mon frère, mon collègue

« Il roule », il = le vélo, le bus

« Il »

C’est aussi un pronom impersonnel qui ne renvoie à aucun sujet identifiable.

On utilise « il «  pour :

– parler de la météo, de la lumière, de l’heure ou de la température :

Il fait froid (on ne peut pas dire « ça fait froid ».

Il fait beau, mauvais.

Il est 8h, il est tôt, il est trop tard.

– pour une obligation:

Il faut

Il vaut mieux que tu partes

– avec les quantités, on doit toujours utiliser : il manque, il reste.

Il manque 3€

Il reste encore 3 bouteilles de vin.

La forme impersonnelle :

« Ça »/ »c’est » se réfère toujours à ce qui a été dit avant :

Le prix des céréales baisse depuis 3 mois, ça inquiète les agriculteurs!

Voyager, c’est magnifique!

Travailler, ça fatigue!

« Il est » renvoie au contraire, à ce qui va être dit :

Il difficile de prédire qui va gagner le match.

Attention : à l’oral, on peut utiliser « c’est » mais à la place de « il est » mais cela est plus familier!

Alors tout est un peu plus clair maintenant?

On connait la chanson : Stromae, Carmen

stromae carmenDans cette rubrique, nous vous ferons découvrir chaque mois un de nos coups de cœur musicaux pour vous faire apprendre le français en musique.

Aujourd’hui, écoutons la nouvelle chanson de l’artiste belge Stromae, « Carmen »

Le chanteur belge qui a juste 30 ans est incontestablement la nouvelle étoile de la scène musicale francophone. Il est devenu si célèbre qu’il a maintenant sa statue au musée Grévin de Paris, l’équivalent du musée de Mme Tussaud de Londres. Sa célébrité  a même dépassé les frontières du monde francophone puisqu’il a aussi participé à la bande originale du film Hunger Games et fait déjà deux concerts aux Etats-Unis.

Cette nouvelle chanson, nommée Carmen, a déjà fait un carton énorme ( = il a déjà eu un énorme succès). En 2 jours, plus de 8 millions de personnes l’ont déjà visionnée sur Youtube.

Dans cette nouvelle chanson, Stromae nous met tous en garde contre les réseaux sociaux. S’attaquant à Twitter, il dénonce les dangers de vouloir être trop populaire sur les réseaux sociaux. A vouloir être aimé de tous, on finit par devenir quelqu’un d’autre.

Et vous, qu’en pensez-vous?

N’hésitez pas à lire les paroles de la chanson, après la vidéo, pour mieux la comprendre.

Bonne écoute à tous!!!

Prends garde à toi.
Et à tous ceux qui vous like.
les sourires en plastique sont souvent des coup de hashtag.
Prends garde à toi.
Ah les amis, les potes ou les followers.
Vous faites erreur, vous avez juste la cote.

Prends garde à toi .
Si tu t’aimes, garde à moi.
Si je m’aime, garde à nous.
Garde à eux.
Garde à vous.
Et puis chacun pour soi.
Et c’est comme ça qu’on s’aime.
Et c’est comme ça consomme.
Et c’est comme ça qu’on s’aime.
Et c’est comme ça consomme.
Et c’est comme ça qu’on s’aime.
Et c’est comme ça consomme.
Et c’est comme ça qu’on s’aime.
Et c’est comme ça consomme.

L’amour est enfant de la consommation.
Il voudra toujours toujours toujours plus de choix.
Voulez voulez-vous
De sentiments tombés du camion.
L’offre et la demande pour unique et seule loi.
Prends garde à toi.
Mais « j’en connais déjà les dangers, moi
j’ai gardé mon ticket et s’il faut je vais l’échanger moi.
Prend garde à toi.
Et s’il le faut j’irai me venger moi.
Cet oiseau de malheur, je le mets en cage , je le fais chanter moi ».

Prends garde à toi.
Si tu t’aimes, garde moi.
Si je m’aime, garde à nous.
Garde à eux.
Garde à vous.
Et puis chacun pour soi.
Et c’est comme ça qu’on s’aime.
Et c’est comme ça consomme.
Et c’est comme ça qu’on s’aime.
Et c’est comme ça consomme.
Et c’est comme ça qu’on s’aime.
Et c’est comme ça consomme.
Et c’est comme ça qu’on s’aime.
Et c’est comme ça consomme.

Un jour t’achètes.
Un jour tu aimes.
Un jour tu jettes.
Mais un jour tu payes.
Un jour tu verras, on s’aimera, mais avant on crèvera tous comme des raaaaaats.